Cette semaine, Marjolaine présente nos pages d'artjournal sur le thème

ÉCOLE

Pour ma part, je n'ai pas aimé l'école primaire communale de la ville de Paris,  où je suis entrée en 1956 .

Mes principaux ennemis était l'encre et le porte-plume .

Contrairement à mes aïeux , et à mes parents, dont j'ai collé quelques exemples de leur écriture parfaite , moi, je faisais des taches, ça bavait, l'encre fusait dans le papier,je me trompais de ligne,  et plus on me grondait , pire c'était !

Au cm2, j'ai commencé , avec une institutrice bienveillante, à mieux écrire .

En sixième, le porte-plume et même le stylo-bille (ce dernier interdit...) m'ont enfin  libérée !

Mais malgré une discipline quasi militaire, certaines consolations existaient : la récré, les rondes sous le marronnier,et le Roudoudou, accompagné du Mistral Gagnant  et du Zan , planqués dans les pupitres.

Je vous laisse méditer les sentences :

1893

en 1873 !

coeur et courage

en 1915,

Bien que ma préférence allait , et vont toujours , à la lecture, je m'amuse de relire cette dictée de 1959 :

l'aiguille2

(Cm2)

Alors j'ai réalisé mes pages avec les exemples dont je disposais , en allant vers le meilleur à droite ...

L'école 3

Enfants, ne vous découragez jamais !