20 mai 2018

Pentecôte 2018

La Pentecôte a toujours eu ,pour Roger et moi, une importance particulière .

Cette année je suis seule .

Ou pas.

Quel grand mystère que cet Esprit que Dieu envoie aux disciples pour les aider à surmonter l'absence de Jésus  ....

Il y a 38 ans , nous célébrions le baptême de Claire et j'avais réalisé un panneau figuratif pour "représenter" la Pentecôte dans la petite chapelle Saint François d'Assise de Dijon .

panneau pentecôte

 

Il a été perdu , mais j'ai gardé l'esquisse que j'avais dessinée :

pentecôte 80 dessin

Que cette présence de feu développe en chacun de nous ses dons de créativité, d'audace, de consolation.

 

A bientôt pour une reprise de ce blog plus constante !

Anniefrançoise

 

 

Posté par annie2mailles à 10:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


11 février 2018

A quoi ressemblait la Vierge de Lourdes ?

Aujourd'hui on célèbre la première apparition de Notre-Dame de Lourdes, il y a 160 ans

Curieuse affaire ! Une toute jeune fille,pauvre, illettrée, malade, raconte avoir vu " une dame" dans un creux de rocher ....

Quatre ans plus tard l'Eglise catholique reconnaît en cette "dame" la Vierge Marie, Mère de Jésus et l'invoque sous le vocable de Notre-Dame de Lourdes.

Dans le rocher , faute de mieux, on a mis une petite statue de la Vierge en plâtre qui doit être remplacée par une représentation digne de Notre Dame .

Le sculpteur Joseph Hugues Fabish réalise la statue que nous connaissons :

notre dame de Lourdes

mais elle ne convient pas à Bernadette , ce n'est pas la personne qu'elle a vue !

André Malraux dans Le miroir des Limbes II , la tête d'obsidienne, raconte son dialogue à ce sujet avec Picasso :

"Malraux, à Picasso :

– On vous a parlé de l’image de la Vierge apparue à Bernadette ?

– Quelle Bernadette ?

– Celle de Lourdes. Elle a vu la Vierge de la grotte. Elle entre au couvent. Des âmes pieuses lui envoient toutes sortes de statuettes de Saint-Sulpice. Elle les flanque dans un placard. Stupéfaction de la supérieure : “Ma fille, comment pouvez-vous mettre la Sainte Vierge dans un placard ?

– Parce que ce n’est pas elle, ma Mère !” Restupéfaction.

“Ah ?… et comment est-elle ?

– Je ne peux pas vous expliquer…

 La supérieure écrit à l’évêque, qui apporte les grands albums des principales images de la Vierge, ceux du Vatican. Il lui montre Raphaël, Murillo, etc. N’oubliez pas que ça se passe sous le second Empire, qu’elle est une jeune paysanne, bergère je crois, qui n’a certainement vu, dans son bled, que des Vierges sulpiciennes, baroques à la rigueur. Elle fait non de la tête, toujours non.

Au hasard des feuillets, passe la Vierge de Cambrai, une icône. Bernadette se lève, exorbitée, s’agenouille : “C’est elle, Monseigneur !”
Je vous ai dit, la Vierge de Cambrai est une icône. Repeinte, ornée de vagues angelots; mais ni mouvement ni profondeur, aucun illusionnisme. Le sacré. Et Bernadette n’avait jamais vu d’icône…
Il réfléchit :
«Vous êtes sûr ?
– Les lettres de l’évêque ont été publiées. Et à qui aurait servi le mensonge ?
– Une intrigue des cubistes !… Tout de même, je voudrais bien la voir, sa Vierge…
– Elle est toujours à Cambrai. Je vous enverrai la photo. "

Notre Dame de Grâceà Cambrai :

Fig

Non, il ne s'agit pas d'une "intrigue des cubistes"! Mais d'une icône avec son hiératisme, ses principes de composition figés pour traduire "le sacré " et aussi une grande douceur dans ce regard en amande ....

Alors , j'ai "bidouillé" une image  en partant d'une représentation "à la manière d'une icône" de ND de Lourdes sur laquelle j'ai placé le visage de la Vierge de Cambrai , inversé pour le raccord :

essai Vierge de Lourdes

Je ne doute pas que Bernadette, si elle voyait cette image , dirait : "mais vous n'y êtes pas du tout !" et la mettrait dans un placard, mais bon, puisqu'on ne peut pas se représenter "La Dame", on doit se contenter d'essayer.....Pour Fabish comme pour quiquonque, c'est mission impossible !

 

 

 

 

Posté par annie2mailles à 15:31 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,